Partager

Profil de femme

Aristide Maillol (1861-1944)

1896, pastel et fusain sur papier gris d'emballage

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Ce très beau pastel est sans doute une étude préparatoire déjà très poussée pour un portrait à l’huile. « Profil d’une femme » n’est pas, pour Maillol, qu’une simple prise de notes pour une peinture ou une sculpture, ce dessin est un réel travail abouti.

Cabinet des petits dessins

Ici, l’artiste reprend 5 ans plus tard le thème du profil féminin qui a fait l’objet d’une série de ses peintures, au début des années 1890. Dès la Renaissance italienne, les artistes aiment réaliser des profils, pour mieux intégrer la ligne du visage au paysage en arrière-plan. Maillol, lui, s’applique à tracer un trait qui clarifie les contours du visage, un peu comme s’il allait sculpter ce profil. Les contours sinueux renforcent la part d’énigme du portrait, et il en émane un certain mystère. Les yeux clos de la femme et sa pose méditative évoquent sa concentration intérieure.

En détail

La composition, extrêmement élégante, est particulièrement équilibrée et décorative. Aux volutes du chignon répondent les arabesques des feuilles, symboles de la vie et de la jeunesse.

Le saviez-vous ?

Maillol a toujours dessiné. C’est même grâce au dessin que, jeune homme, il obtient une bourse pour partir étudier à Perpignan puis à Paris. Plus tard, le dessin gardera une place centrale dans son œuvre et dans sa vie.