Partager

Les deux jeunes filles

Aristide Maillol (1861-1944)

1891, huile sur toile

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Ce tableau est unique car il est inspiré de sa rencontre avec Paul Gauguin lors de l’Exposition Universelle de Paris : un tournant décisif pour Maillol. 

Salle des premières peintures

L’une de face, l’autre de profil : un mystère semble se cacher derrière l’image douce et rêveuse de ces deux jeunes filles. On peut reconnaître dans les larges aplats de couleur et la ligne simple qui dessine le contour des visages, l’influence de Paul Gauguin. Ce dernier ne vise pas une stricte représentation de la nature et n’hésite pas à employer des couleurs irréalistes. Maillol découvre alors des tableaux dans lesquels les larges espaces colorés suppriment tout effet de perspective, des tableaux où l’on mêle la dimension du rêve à la vision de la nature.

En détail

Regardez cette végétation, peinte de manière très stylisée. On pourrait croire à un papier peint qui servirait d’arrière-plan à ce double portrait.

Le saviez-vous ?

Maillol a emprunté ici l’un des motifs caractéristiques de l’œuvre de Gauguin : le chapeau de la jeune fille, à droite. C’est un élément à la mode en cette fin du XIXe siècle. Il est représenté de manière quasi abstraite, comme s’il se confondait avec le feuillage en arrière-plan.